FANDOM


Bbn

La salamandre tachetée, membre de la famille des Salamandridés.

Les Salamandridae sont une famille d'urodèles. Elle a été décrite par le zoologiste allemand Georg August Goldfuss (1782-1848) en 1820.

Répartition Modifier

Les espèces de ses 21 genres se rencontrent en Europe, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Asie du Sud, en Asie de l'Est et en Amérique du Nord. Le Parc national des Great Smoky Mountains (États-Unis) abrite 27 espèces différentes de salamandres.

Description Modifier

C'est une famille très diversifiée autant dans les caractéristiques morphologiques que dans les adaptations écologiques (semi-aquatique à terrestre) et comportementales, des variations de parade nuptiale, des mode de reproduction (ovoviviparité, viviparité, oviparité).

La quasi-totalité des espèces de la famille ont des larves aquatiques, à l'exception de certaines « vraies salamandres » comme la Salamandre noire (Salamandra atra) qui mettent au monde des individus complets munis de poumons, pouvant vivre à l'air libre dès leur naissance. Les individus adultes ont pour la plupart un mode de vie bi-phasique, terrestre et aquatique, dans différentes proportions selon les genres. Le groupe des « vrais salamandres » (genres Chioglossa, Salamandra, Lyciasalamandra) montre ainsi une tendance très nette à l'adaptation à la vie terrestre dans plusieurs domaines : reproduction (ovoviviparité, allant jusqu'à la viviparité complète chez Salamandra atra par exemple), alimentation (adaptation de l'appareil buccal à une alimentation terrestre). Le groupe des tritons a quant à lui une écologie et une biologie bien plus aquatiques. La fécondation est interne mais il n'y a pas copulation : le mâle dépose un petit sac contenant le sperme, le spermatophore, sur ou à proximité de la femelle, qui le récupère ensuite par son cloaque. Les mécanismes d'alimentation sont également différents de chez les vraies salamandres, et tout l'appareil buccal est adapté à une alimentation aquatique. On peut distinguer quatre groupes de parade nuptiale différents selon le genre. Chez les genres Mertensiella, Salamandra, Pleurodeles et Tylototriton le mâle capture la femelle par sa face ventrale. Le spermatophore est déposé alors que le mâle enserre encore la femelle et qu'il la manœuvre jusqu'au spermatophore. Chez les genres nord américains Notophthalmus et Taricha la capture de la femelle se fait par la face dorsale. Les mâles des genres Euproctus et Calotriton capturent la femelle avec leur queue et le spermatophore est déposé sur le corps, près ou dans les lèvres cloacales. Dans le dernier groupe de parade nuptiale il n'y a aucun contact physique du tout entre les deux partenaires sexuels (Cynops, Neurergus, Paramesotriton, Pachytriton et Triturus).

Toutes les espèces de cette famille secrètent des toxines par leur peau à un degré plus ou moins important. Beaucoup d'espèces ont des couleurs vives, afin de prévenir leurs éventuels prédateurs de leur toxicité (le meilleur exemple européen de cette tactique étant fourni par la Salamandre tachetée, noire ponctuée de jaune).

Liste des sous-familles et genres Modifier

Selon Amphibian Species of the World (17 novembre 2014) :

  • sous-famille Pleurodelinae Tschudi, 1838
    • genre Calotriton Gray, 1858
    • genre Cynops Tschudi, 1838
    • genre Echinotriton Nussbaum & Brodie, 1982
    • genre Euproctus Gené, 1838
    • genre Hypselotriton Wolterstorff, 1934
    • genre Ichthyosaura Sonnini de Manoncourt & Latreille, 1801
    • genre Laotriton Dubois & Raffaëlli, 2009
    • genre Liangshantriton Fei, Ye & Jiang, 2012
    • genre Lissotriton Bell, 1839
    • genre Neurergus Cope, 1862
    • genre Notophthalmus Rafinesque, 1820
    • genre Ommatotriton Gray, 1850
    • genre Pachytriton Boulenger, 1878
    • genre Paramesotriton Chang, 1935
    • genre Pleurodeles Michahelles, 1830
    • genre Taricha Gray, 1850
    • genre Triturus Rafinesque, 1815
    • genre Tylototriton Anderson, 1871
  • sous-famille Salamandrinae Goldfuss, 1820
    • genre Chioglossa Bocage, 1864
    • genre Lyciasalamandra Veith & Steinfartz, 2004
    • genre Mertensiella Wolterstorff, 1925
    • genre Salamandra Garsault, 1764
  • sous-famille Salamandrininae Fitzinger, 1843
    • genre Salamandrina Fitzinger, 1826

Toutes les pages (3)

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .